Menu

Recours commerciaux

Que sont les recours commerciaux?

Les recours commerciaux sont des mesures à la frontière appliquées par les gouvernements sur les importations d’un produit lorsque les importations totales ont augmenté (sauvegardes) ou lorsque les importations font l’objet d’un dumping ou de subventions (mesures antidumping et compensatoires, respectivement) et lorsqu’il a été constaté que les importations en question ont porté préjudice aux industries nationales concurrentes. Les mesures antidumping, compensatoires et de sauvegarde sont régies par trois accords distincts de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) : l’Accord sur la mise en œuvre de l’article VI de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce de 1994 (connu sous le nom de l’accord antidumping) ; l’accord sur les subventions et les mesures compensatoires (Accord SCM) ; et l’accord sur les sauvegardes (Accord SG). Pour les petites entreprises, les recours commerciaux doivent être envisagés sous deux angles : lorsque les produits des petites entreprises font l’objet d’enquêtes et de mesures de recours commerciaux sur les marchés d’exportation ; et lorsque les petites entreprises demandent l’application de recours commerciaux à l’égard d’importations qui font concurrence à leurs produits sur leurs propres marchés. Pour plus d’informations sur les recours commerciaux, veuillez consulter les thèmes commerciaux de l’OMC sur l’antidumping, les subventions et les mesures compensatoires, et les mesures de sauvegarde.

Comment les recours commerciaux peuvent-ils affecter les petites entreprises qui exportent?

Lorsque les petites entreprises exportent un produit vers un marché dans lequel une mesure corrective commerciale sur ce produit est en vigueur, le produit sera soumis à des droits d’importation supplémentaires ou, dans le cas de mesures de sauvegarde, à des restrictions quantitatives. Ces mesures correctives augmenteront les coûts et les réglementations pour l’entrée des marchandises sur le marché d’exportation, au-delà des droits de douane et autres taxes normalement applicables aux importations.

Si une petite entreprise participe à l’enquête menant à l’application d’une mesure corrective commerciale, cela implique du travail et des coûts associés pour fournir les informations requises dans le cadre de l’enquête et pour représenter les intérêts de l’entreprise devant l’autorité chargée de l’enquête dans le pays importateur qui mène l’enquête.

Les petites entreprises qui exportent doivent donc connaître la nature et le fonctionnement des recours commerciaux, ainsi que les enquêtes qui doivent être menées pour que des recours commerciaux soient appliqués. Pour plus d’informations, voir le Manuel des enquêtes antidumping de l’OMC .

  • Que peuvent faire les décideurs politiques ? Lorsque les gouvernements mènent des enquêtes sur les recours commerciaux, ils sont censés garder à l’esprit les difficultés rencontrées par les petites entreprises qui sont exportatrices des marchandises faisant l’objet de l’enquête, comme le prévoit l’article 16.3 de l’Accord antidumping : « Les autorités tiendront dûment compte de toutes les difficultés rencontrées par les parties intéressées, en particulier les petites entreprises, à fournir les informations demandées, et fournit toute l’assistance possible. »
  • Les gouvernements des économies exportatrices peuvent également fournir une assistance aux petites entreprises exportatrices qui se trouvent impliquées dans des enquêtes de recours commercial ou affectées par des mesures de recours commercial.

Comment les petites entreprises peuvent-elles demander l’application de mesures correctives commerciales sur les importations de produits qu’elles fabriquent ?

Selon les circonstances, les recours commerciaux peuvent être une source d’aide possible pour les petites entreprises confrontées à la concurrence d’importations qui peuvent faire l’objet de dumping ou de subventions, ou qui peuvent être en hausse. Les exigences de représentativité imposées aux producteurs nationaux cherchant à appliquer des mesures antidumping et compensatoires au nom d’une industrie nationale signifient que les petites entreprises devront travailler avec d’autres acteurs de leur industrie pour demander un recours commercial. Voir les expériences documentées par des bureaux gouvernementaux, tels que le Government Accountability Office (GAO) des États-Unis. Les gouvernements peuvent aider les demandeurs, y compris les petites entreprises, à préparer les demandes d’ouverture d’enquêtes sur les recours commerciaux.

Où puis-je accéder à des ressources sur les cadres politiques, les lignes directrices et les outils ?

  • Mémoires de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur les recours commerciaux : L’OMC fournit des pages web dédiées avec des informations sur les documents officiels des réunions, les rapports et les actions des membres sur les recours commerciaux. Visitez les pages Web distinctes de l’OMC consacrées aux mesures antidumping, compensatoires et de sauvegarde.

Où puis-je obtenir des informations sur les pratiques nationales ?

  • Un guide pour les entreprises sur l’Accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine : Le Centre du commerce international (CCI) a préparé un guide pour les décideurs politiques afin de comprendre les dispositions sur les recours commerciaux et autres domaines attendus de l’Accord de libre-échange continental africain. Lien vers ce rapport de l’ITC.
  • Le service consultatif australien sur les recours commerciaux internationaux (ITRA Services) : L’Australie dispose d’un bureau gouvernemental chargé d’aider les importateurs à faire face aux recours commerciaux en préparant les demandes d’enquêtes sur les recours commerciaux, les enquêtes de continuation, les évaluations des droits et les exemptions. Visitez le site web des services IRTA.
  • Guide de la Commission européenne sur les instruments de défense commerciale à l’intention des exportateurs : L’Union européenne propose un guide permettant aux exportateurs de mieux comprendre les concepts relatifs aux recours commerciaux et de recevoir des conseils sur la manière de gérer les enquêtes en matière de défense commerciale. Visitez ce guide de la Commission européenne.
  • Guide de la Commission européenne sur les instruments de défense commerciale pour les petites et moyennes entreprises : La Commission européenne fournit un guide pour les petites entreprises sur les principes, les procédures et les mécanismes de soutien aux entreprises liés aux instruments de défense commerciale utilisés par les États membres de l’Union européenne. Visitez ce guide de la Commission européenne.
  • Guides des entreprises du Centre du commerce international sur les recours commerciaux au Brésil : Le Centre du commerce international (CCI) propose un guide permettant aux entreprises de recueillir des informations pertinentes sur les procédures de recours commercial exigées par le Brésil. Visitez ce guide de l’ITC.
  • Commission d’administration du commerce international (ITAC) d’Afrique du Sud : l’ITAC dispose d’une unité de recours commerciaux qui administre les instruments de recours commerciaux en enquêtant sur les cas de dumping, d’importations subventionnées et d’envois massifs d’importations, conformément à la législation nationale et aux règles de l’OMC. Veuillez consulter le site web de l’ITAC.
  • Le Bureau des services d’importation des Philippines : Le gouvernement philippin dispose d’une unité spécialisée où les entités concernées par des pratiques commerciales déloyales peuvent déposer une demande de recours commercial et soumettre les formulaires pertinents à des points de contact spécifiques. Visitez ce site web des Philippines.